Test d’interface de programmation (« API »)

Tester l’interface de programmation accélère l’effort global de test en validant les fonctionnalités du plus bas niveau avant que l’interface utilisateur soit prête. Les tests de ce type de niveau permettent de réduire le développement, les essais et les coûts de maintenance.

L’interface de programmation est un ensemble de fonctions et de procédures logicielles, aussi appelés « les appels de l’interface de programmation ». Ceux-ci peuvent être exécutés par d’autres applications logicielles afin d’obtenir ou de fournir des données. Les développeurs utilisent des interfaces de programmation existantes ou en crée de nouvelles afin d’en utiliser leurs fonctionnalités (c’est presque comme du code réutilisable). Ce lien est transparent et les utilisateurs de l’application ne sont généralement pas au courant qu’ils utilisent une interface de programmation développée séparément. 

Les tests au niveau de l’interface de programmation peuvent être faits pour valider les fonctions, les méthodes et les procédures à des stades précoces au cours du processus de développement. Et ce avant même que l’interface utilisateur graphique (« IUG ») ne soit créé/codée. Les tests d’interfaces de programmation aident à valider les systèmes qui n’ont pas une couche présentation ou d’interface graphique telle que des services Web.

Pendant la phase de test, l’application de test est conçue dans le but de simuler l’utilisation de l’interface de programmation. Ces simulations sont créées lors des premiers stades de développement.

Voici quelques vérifications typiques de test d’interface de programmation :

  1. Tester la variété de paramètres au sein de l’interface de programmation. S’assurer que les « appels de l’interface de programmation » vérifient la fonctionnalité et exposent les problèmes.  Ceci comprend l’attribution de valeurs de paramètres communes et l’exploration des conditions limites.
  2. Générer des combinaisons de valeurs de paramètres pour les appels avec deux ou plusieurs paramètres.
  3.  Déterminer le contenu ou les règles d’affaires sous lequel un appel d’interface de programmation est fait. Ce qui peut inclure d’établir la configuration des environnements externes (fichiers, périphériques, etc.) ainsi que le stockage des données internes pouvant affecter l’interface de programmation.
  4. Varier l’ordre dans lequel les appels d’interface de programmation sont effectués pour que l’interface de programmation produise des résultats utiles à partir des appels consécutifs.

Quelques avantages des tests d’interface de programmation :

  1. Exécution des tests plus tôt dans la phase de développement.
  2. Effectuer des tests tout au long du cycle de développement dans une faction automatisée.
  3. Tester avant que l’interface utilisateur ne soit prête.
  4. Capacité d’utiliser la virtualisation des services afin de remplacer un système tiers ou un système externe.
  5. Capacité d’effectuer des tests de charge avant que l’écriture de code ne soit complétée.

Plus d’informations sur nos pratiques ?

Notre département des ventes est là pour répondre à vos questions.

Request a Call
Please fill out the form below and one of our representatives will contact you
Your Information will never be shared with any third party.
Thank you!